lundi 3 janvier 2011

Ce qui change en 2011

Pirelli sera de retour après 20 ans d'absence
Le début de l'année est traditionnellement l'occasion de prendre des bonnes résolutions, comme arrêter de fumer, ou faire régime pour éliminer les kilos superflus des réveillons, par exemple. Le genre de truc qu'on ne tient jamais.

En F1, qui dit nouvelle année et donc nouvelle saison, dit nouvelles règles, avec toujours le même objectif : améliorer le spectacle sur la piste et éviter ainsi aux téléspectateurs le syndrome de la sieste dominicale! L'actualité de la discipline étant quelque peu en veille en ce moment, je vous propose de faire un petit tour de ce qui va changer cette année, en espérant que cette fois, ces modifications tiennent toutes leurs promesses.

Pour 2011, les monoplaces recevront toutes de nouvelles gommes. Après 13 ans de présence, Bridgestone laisse la place à Pirelli pour une période de trois ans. Le manufacturier italien fera son grand retour en 2011 après 20 ans d'absence dans la discipline reine du sport automobile. Pirelli qui a été impliqué dans les sports mécaniques dés sa création en 1872, jugeant que la compétition était le meilleur moyen de promouvoir et de développer ses produits. C'est en Endurance que la marque installée à Milan récolte ses premiers lauriers avec la victoire du duo Prince Scipione Borghese et Luigi Barzini dans l'épreuve Paris-Pékin. Pirelli s'engage en Grand Prix en 1913. Le manufacturier italien s'impose au GP de France grâce à la Peugeot pilotée par George Boillot. Pirelli deviendra un acteur incontournable du sport automobile au fil des ans. Il est donc logique de voir la marque transalpine s'engager en Formule 1 dés la création du championnat du monde en 1950. Elle remporte d'ailleurs les quatre premiers championnats (50-51-52-53) auxquels s'ajoute l'édition 57. Après ce cinquième succès, Pirelli se retire de la compétition. La marque fera son retour de 85 à 87 et de 89 à 91. La saison 1991 qui marquera la dernière apparition du manufacturier italien en Formule 1. En outre, Pirelli équipera également le championnat GP2 (les mêmes que pour les F1) et continuera à fournir des gommes aux équipes du GP3.

Autre retour, celui du KERS ou SREC. Déjà utilisé en 2009, avec le peu de succès que l'on sait. Le fameux système de récupération d'énergie sera présent sur presque toutes les monoplaces la saison prochaine. Presque? Oui, presque. Team Lotus ne l'utilisera pas en début de saison, préférant se concentrer sur l'aérodynamisme de sa future monoplace. Du côté de chez Virgin et HRT le KERS ne devrait pas être monté sur les voitures de toute la saison. Pour l'écurie espagnole il faudrait déjà qu'elle dispose d'une monoplace avant de penser à y installer le KERS.

Si le système de récupération d'énergie aura pour mission de favoriser les dépassements et donc le spectacle en piste, ce sera aussi l'objectif de l'introduction d'un aileron arrière mobile sur les F1 2011. Aileron qui ne pourra pas être utilisé n'importe comment. En effet, seul le pilote doublant un concurrent pourra se servir de ce système et ce uniquement lorsqu'il sera à moins d'une seconde de la voiture qui le précède. Le pilote qui est dépassé ne pourra donc pas contre-attaquer. Du moins pas en utilisant l'aileron arrière mobile.

Autre invention qui avait pour objectif d'améliorer la vitesse de pointe et par conséquent d'aider un pilote à en doubler un autre, ou à l'inverse permettre de contrer une attaque, le F-Duct sera quant à lui interdit en 2011. Le système inventé par McLaren n'aura pas fait long feu. Il faut dire que son activation était quelque peu dangereuse, le pilote se retrouvant avec seulement une main sur le volant. Le F-Duct ira rejoindre le double diffuseur dans le grenier de la F1. Je n'ai jamais très bien compris pourquoi il n'avait pas été interdit dés 2010, mais bon, les voix de la FIA sont parfois impénétrables. Quoi qu'il en soit cette suppression devrait, elle aussi, favoriser le spectacle puisque cela devrait réduire de manière significative les appuis des monoplaces.

En gros vous l'aurez compris, cette fois-ci si on assiste à des Grands Prix soporifiques, il ne pourra plus y avoir qu'un seul responsable....Qui a dit Herman Tilke?...

2 commentaires:

Axel B. a dit…

Je suis bien d'accord avec toi...Herman Tilke est sûrement le principal responsable du peu de dépassements visible sur les circuits de F1.
J'avais écrit une chronique d'ailleurs à ce sujet et il me semble que le futur tracé américain d'Austin au Texas ne lui est pas été confié...

BFr a dit…

Et non malheureusement Tilke sera bien à l'origine du circuit américain...http://www.toilef1.com/Tilke-dessinera-le-circuit-d.html

Enregistrer un commentaire

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes |